«

»

Plein Jour de Juin 2016 (N°33)

EDITORIAL PJ 33

« Quand je parle de Dieu, je ne parle que de moi…

Mon humanité traversée par le désir de l’infini insaisissable. (B. Feillet)

 Il est bien hardi ce théologien pour oser cette boutade au gout de provocation !

Que veut-il dire au juste ? J’y vois l’aveu d’une ignorance, le fait de reconnaître les limites de notre intelligence incapable d’expliquer les mystères impénétrables de l’univers. Pour identifier l’inconnaissable, on lui a collé un nom un peu fourre-tout « dieu ». Ne parle-t-on pas du dieu Argent ?

Qu’y a-t-il de plus déconcertant que le mystère de la Vie ?  Nous pouvons la transmettre. C’est déjà merveilleux. Serons-nous un jour capables de la faire surgir à partir d’éléments chimiques ou électriques ? Pourtant, nous possédons des milliards de neurones très performants ; ils ont déjà à leur actif de stupéfiantes découvertes, mais ils se heurtent à certains seuils jusqu’ici infranchissables. Alors, comme pour exorciser la volonté de se dérober de ce mystérieux inconnu, les humains ont de tout temps mis à sa tête un Être que nous appelons : le Créateur, l’Absolu, l’Esprit, l’Ame du Monde… l’Énergie universelle…

Les scientifiques nous disent que tout ce qui existe est à base d’énergie. Nul doute que chacun de nous a pu faire l’expérience d’une énergie fulgurante au cours de son existence.

L’amour est une énergie puissante, la plus puissante qui soit, qui englobe l’univers. L’amour vient de l’Ame du monde. L’amour permet le dépassement de soi, de l’intérêt égoïste des êtres pour les relier ensemble. L’amour prend mille formes. Mais à travers tous ses visages, l’amour fait toujours entendre la même musique du lien et du don. » Frédéric Lenoir (l’Ame du Monde)

L’amour véritable est animé par la volonté de rendre l’autre heureux. Cela demande une écoute attentive de l’autre, une prise en compte de ses besoins vitaux. En cas de malentendus, on négocie pour maintenir une relation respectueuse et libératrice. Cependant notre Ego tyrannique reste prédateur et dominateur. Nous ne pouvons échapper au combat.

En développant plus de vie intérieure et plus de conscience, notamment de conscience de sa valeur, de sa dignité, de sa responsabilité, de son appartenance au monde et de son interrelation aux autres, de ses élans vers le sens, la liberté et la bienveillance, l’individu dégage ou émet  une stimulation contagieuse dan le groupe.

Thomas d’Ansembourg dans  « Être heureux ce n’est pas nécessairement confortable ».

Dominique
ccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

NB. Comme il vous a déjà été proposé, pourquoi ne créeriez-vous pas une liste personnelle dans laquelle vous placeriez les mails de vos relations, celles à qui vous pouvez transmettre un lien vers les Bulletins ou vers d’autres infos ? Vous n’auriez plus qu’à taper le nom que vous aurez donné à cette liste dans la ligne des destinataires. De préférence, placez-la dans la ligne d’envoi CCI (envoi caché), ni A, ni CC.
Merci…pour eux !

 

Le SOMMAIRE est en page 2.
– Vous pouvez y aller de vos commentaires. Voyez au bas de la page.

–  Laissez un peu de temps à votre ordinateur pour charger toutes les pages du Bulletin; c’est un document lourd !

– Pour la lecture à l’écran,  les 2 loupes situées en haut et à droite du texte vous permettent d’agrandir ou de diminuer les caractères.

– Vous pouvez  télécharger ce Bulletin ou encore l’imprimer au format classique 21 x 29,7

Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>