«

»

Pourquoi j’ai quitté l’ordre… dominicain / François Boesphlug. 2 ouvrages à lire

Pourquoi j’ai quitté l’ordre… et comment il m’a quitté

de François Bœspflug

Ne manquez pas de regarder cette video : La Marche de l’Histoire 20 Novembre 2016
https://www.youtube.com/watch?v=_3pdfHX3ZV8&feature=youtu.be

Né en 1945, François Bœspflug a opté subitement, au cours de sa scolarité d’élève-ingénieur, pour la vie religieuse au sein de l’Ordre des dominicains, en 1965.
Pourquoi ?
Il l’a quittée cinquante ans plus tard, en 2015. Pourquoi ?
Il n’accuse ni ne dénonce, mais raconte ce qu’il a vécu, et réfléchit à partir de son expérience. Car ce parcours est un condensé de problèmes des communautés chrétiennes d’aujourd’hui : individualisme chronique, manque d’estime des milieux catholiques pour la réflexion théologique, absence de débat sur des questions comme le célibat obligé des prêtres et le rôle des femmes dans l’Église, etc. Autant de problèmes qui mettent trop souvent les jeunes prêtres en difficulté, puis en situation de double vie, double langage, et finalement de mensonge. Avec le risque pour l’Église de sombrer à terme dans l’insignifiance.
Mais l’auteur s’interroge aussi, sans tricher ni se donner le beau rôle, sur son itinéraire intérieur, son rapport à la prière, à Dieu, à l’amour, à la sexualité…

Son livre est une bouteille à la mer, publié dans l’espoir de réveiller le débat sur des questions qui intéressent, au-delà du catholicisme en France, la vie de la société et la laïcité elle-même.

Prix public TTC : 15 €
128 pages
Broché, avec rabats.
ISBN : 978-2-915543-51-3
cccccccccccccccccccccccccccc
Des homélies… au fil du temps  de François Bœspflug

François Bœspflug a opté pour la vie religieuse, par passion pour l’Évangile, pour la vie communautaire des Dominicains, qui s’en réclame, et pour l’acte même de la prédication. Il a quitté l’Ordre des Prêcheurs cinquante ans plus tard, en 2015, et s’en explique dans Pourquoi j’ai quitté l’Ordre et comment il m’a quitté (Éd. J.-C. Béhar, 2016).

Sa voix s’est tue ? Pas tout à fait… Il se pourrait qu’on l’entende encore lorsqu’on lira ses « sermons ». L’éditeur a aimé leur ton singulier, direct, engagé, autocritique, au contenu toujours soigneusement préparé et médité. Il a donc demandé à l’ex-dominicain de fouiller ses archives, et, de concert, ils ont composé un bouquet d’une quinzaine d’homélies prononcées, au fil du temps, sur près de quarante ans.

« Il faut se bagarrer avec le texte de l’Écriture sainte pour réussir à extraire de soi un parler vrai, une réponse d’adulte à ce qu’annonce la Parole de Dieu, si possible documentée et pertinente, tout en restant personnelle et engagée, et audible, surtout. », écrit-il dans son introduction.

Le recueil qu’on va lire, est une autre façon de conclure une vie dédiée à la prêtrise, par un florilège de textes courts, souvent surprenants, toujours profonds et rafraîchissants.

Prix public TTC : 15 €
128 pages
Broché, avec rabats.
ISBN : 978-2-915543-52-0

 

François Boespflug, après une thèse de doctorat en théologie et en histoire, a été chargé de cours au Cycle des Études Doctorales de l’Institut Catholique de Paris et à l’École des hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), directeur de département littéraire aux Éditions du Cerf (Paris), puis professeur d’histoire des religions à la Faculté de Théologique Catholique de l’Université de Strasbourg. Il a été le titulaire de « La Chaire du Louvre » en 2010 et de la « Chaire Benoît XVI » à Regensburg (Ratisbonne) en 2013. Ses nombreuses publications portent sur l’histoire des religions, leurs positions à l’égard des images figuratives en général (Religions et caricatures. Les défis de la représentation, 2016) et de celles de Dieu en particulier (Dieu et ses images. Une histoire de l’Éternel dans l’art, 2011).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>