«

»

Bulletin PLEIN JOUR de septembre 2015 N°30

Voici le Bulletin de septembre 2015.
Beaucoup l’attendent et s’y précipitent dessus car ils retrouvent dans ces pages des situations qui ressemblent à la leur; ce qui les aide à vivre et à accepter bien des contraintes, des critiques irraisonnées, des exclusions, des abus de pouvoir.
– N’hésitez pas à encourager vos amis à venir le lire en leur transmettant ce lien :

https://plein-jour.eu/wordpress/bulletin-plein-jour-de-septembre-2015-n30/ 

Comme il a été proposé lors de la rencontre de mai à Paris, pourquoi ne créeriez-vous pas une liste dans laquelle vous placeriez les mails des relations à qui vous pouvez transmettre les Bulletins ou d’autres infos ? Vous n’auriez plus qu’à taper le nom que vous aurez donné à cette liste en la mettant dans la rubrique d’envoi CCI (envoi caché).

Le SOMMAIRE est en page 2.
– Vous pouvez y aller de vos commentaires. Voyez au bas de la page.

– Pour le lire, cliquer ici afin d’ouvrir une nouvelle fenêtre >>> Bulletin PJ30

 Laissez un peu de temps à votre ordinateur pour charger toutes les pages du Bulletin; c’est un document lourd !.

– Pour la lecture à l’écran,  les 2 loupes situées en haut et à droite du texte vous permettent d’agrandir ou de diminuer les caractères.

– Vous pouvez  télécharger ce Bulletin ou encore l’imprimer au format classique 21 x 29,7

Bonne lecture !


Voici un des articles de ce numéro; il est signé Yves Louyot. ; ça promet !

CHAQUE PERSONNE EST UNIQUE…

 Le célibat ou le non célibat est l’affaire exclusive de celui ou celle qui se sent concerné pour soi-même.

Personne, pas même Dieu, ne peut s’arroger le droit exorbitant de gérer les puissances affectives et sexuelles d’une personne qui les détient de naissance.

Il semble bien que le Dieu de Jésus-Christ ait fait son choix «  Tu aimeras ton Dieu et ton prochain de toute ton âme, de tout ton esprit, de toute ta puissance».  L’Eglise ajoute : sauf impôt prélevé sur ton sexe et ton cœur… introduisant une chirurgie théologique dénaturant l’intégrité totale de l’Homme qui veut servir la Vie. C’est un programme asservissant que ce célibat imposé par d’autres que soi-même.

En Mathieu 19/10 à 12, Jésus présente trois cas distincts de stérilité : celui venant d’un dysfonctionnement génétique, le second issu de l’action des hommes, le troisième : volontaire et personnel. Il ajoute « Comprenne qui pourra ». Ici le mot comprendre ne se réfère pas à l’intelligence, car ces trois cas sont faciles à comprendre, mais il prend le sens latin du mot « prendre avec soi, prendre pour soi ». Jésus laisse le choix à chacun de choisir la voie qui lui siéra. Prends pour toi ce qui te convient. En aucune façon, Jésus ne recommande l’imposition collective d’une pratique d’amputation. Mais la soumission de nos esprits à l’ordre et à la doctrine vaticane a pris le dessus sur la Parole libératrice et fière pour faire des prêtres des impuissants : incapacité massive de se dresser contre ce droit de l’homme incontournable.

Le pape n’a rien à nous dire dans ce domaine : ce n’est pas de sa compétence, lui qui a déjà tant de mal à gérer cette question auprès de son personnel !  Les croyants sont humainement et spirituellement des adultes et n’ont pas à abdiquer le meilleur d’eux-mêmes entre les mains de qui que ce soit qui prétendrait en détenir les rênes.

Ces problèmes de sexualité sont souvent un dérivatif pour cardinaux inoccupés qui n’osent pas s’attaquer aux véritables problèmes qui les concernent : liberté d’interprétation de la parole biblique, promotion d’une réelle fraternité dans l’Eglise,  place éminente des femmes dans l’Eglise dont les intuitions sur la résurrection sont antérieures à celles des disciples dans l’Evangile,

la déclaration des pouvoirs, la promotion de la dignité première de l’Homme et non son côté peccamineux.

Les chefs religieux n’ont ni le droit, ni les compétences, ni la délégation divine pour jouer les sages femmes dans l’Eglise. Vouloir ainsi en appeler au pape pour toutes ces questions qui nous concernent au premier chef, c’est vouloir jouer à l’Etat-Providence !

Chaque personne est unique dans sa relation intime à Dieu : c’est dans ce secret inviolable de la personne que doit se régler cette option qui engage le déroulement d’une vie.

Yves Louyot

2 pings

Les commentaires sont désactivés.