«

»

Rencontre Plein Jour Septembre 2011 Lourmarin (84)

Rencontre inter-régionale PJ Lourmarin Septembre 2011

Assemblée Générale du 24 septembre 2011 à Lourmarin 

 

Nous sommes heureux de vous présenter les rapports de notre  Rencontre d’Automne.

PJ / AG 24 09 2011 / Rapport d’activités

L’Ecoute

C’est une activité des plus importantes, bien qu’elle ne soit pas spectaculaire. Elle prend beaucoup de temps et demande d’avoir l’esprit tout à fait disponible.

Chacun de nous à un moment troublé de sa vie a éprouvé le besoin de parler, de s’ouvrir de son mal-être à quelqu’un de confiance. Le regard bienveillant de l’autre nous est indispensable pour y voir clair sur la cause de notre souffrance et peut-être envisager une issue à la crise.

Il nous a paru souhaitable de de développer ce service d’écoute afin de permettre aux personnes en souffrance de s’adresser à des sensibilités différentes.  A l’initiative de Jean, pour que je ne sois plus seule à assumer cette fonction, nous avons créé un réseau d’écoutants. Trois personnes se sont proposées pour me relayer.

Jean Combe, notre coprésident. N° de téléphone : 04 67 87 03 56

Bernard Corbineau, prêtre marié de la région parisienne : Tèl : 01 43 02 67 34

Josiane Druel, compagne de prêtre. Tél : 05 46 43 99 16

Mais Dominique reste partie prenante de l’équipe.
Nous avons tressé cette année des relations plus amicales avec Bernard et son groupe de couples de prêtres mariés de la région parisienne « PM France Nord ». Il existe en effet en France mais aussi partout en Europe des groupes où des prêtres mariés et leurs épouses aiment se rencontrer (ceci dit au passage car rien n’empêche des compagnes de prendre contact avec eux directement !) et nous devons les remercier de leur collaboration. Nombre d’entre eux ont aussi vécu cette période de clandestinité. Bernard et Marie-Josèphe ont d’ailleurs accueilli chez eux des couples ou des compagnes qui avaient besoin de parler en confidence.

 

Les Bulletins et le Site
Les Bulletin ont paru très régulièrement au rythme de un par trimestre.

Ils se veulent nourrissants sans être indigestes. Ancrés dans la réalité par des récits d’expériences vécues. Pour alléger ce flot de souffrances, sont intercalés des poèmes, des chansons… un peu de rêve ! Et aussi des réflexions sur des faits d’actualité ou des problèmes de société. De plus nous nous sentons solidaires des souffrances des femmes et de leurs droits. Jean et moi n’en sommes pas les seuls rédacteurs. C’est aussi une œuvre commune. Certains d’entre vous nous confient leurs témoignages, des articles de leur cru, ou réagissent dans le courrier des lecteurs. Vous contribuez ainsi à créer des liens vivants entre nous. Merci à toutes celles et à ceux qui acceptent de donner leur témoignage. Ainsi le contenu est toujours très lourd de pages de vie. Et Merci à Samuel notre metteur en pages.
Tous les articles du Bulletin se retrouvent sur le Site et y restent. De plus, nous les avons mis sur un Site de partage : ISSUU, qui permet à beaucoup de personnes de le consulter et de le faire voir à leurs amis. On peut donc y lire tous les témoignages depuis le premier numéro. Le nombre de visites sur le Site ne faiblit pas.  Il remonte singulièrement chaque fois que nous avons l’occasion de participer à une émission, radio ou télé.

 

Les Rencontres semestrielles : Lourmarin et Paris
Deux rencontres ont eu lieu, l’une à Lourmarin en septembre 2010, la seconde à Paris le 21 mai 2011 . Elles ont regroupé chaque fois plus de 25 participants, compagnes, couples de Prêtres mariés, et même couples dont le prêtre est encore en activité, ce qui suppose de notre part un surcroît de discrétion. S’y mêlent espoirs et souffrances, drames quelquefois. Le partage permet de s‘apercevoir que d’autres aussi  vivent les mêmes réalités. Il suscite des possibilités de contacts après la rencontre.

Nous y avons accueilli Gabriella, Présidente de Zöfra, l’association suisse de compagnes de prêtres, et aussi Andréa, une Canadienne qui fut la compagne d’un évêque québécois. Et encore, un prêtre en exercice et sa compagne, un prêtre marié depuis un mois et son épouse, l’amie d’un prêtre orthodoxe, plusieurs nouvelles adhérentes.

Un climat de confiance et de respect mutuel a permis à chacun de s’exprimer en vérité. Le thème de l’engagement, dont nous vous avions envoyé quelques questions comme préparation de la rencontre, a donné lieu à un débat très animé.. Certaines personnes y ont exprimé le souhait que Plein Jour, en plus de l’écoute et du soutien, s’engage dans une action concrète : dénoncer toutes les injustices commises par l’Eglise catholique romaine, notamment au plan de la rémunération des prêtres, et des abus de pouvoir de la hiérarchie. Il nous reste à mettre en œuvre ces idées généreuses, mais nous ne serons crédibles que si nous partons de cas concrets.

Dans cet esprit, nous avons rédigé une Lettre ouverte au Pape que nous espérons faire passer dans la presse au moment de son voyage en Allemagne. Vous la trouverez dans le bulletin de septembre.

Toujours dans la perspective d’une collaboration plus étroite avec des Associations d’autres pays à commencer par l’Europe, nous avons lancé une invitation en Anglais aux  compagnes des Pays Bas, d’Allemagne, d’Autriche, de Belgique et d’Angleterre.

Aucune réponse pour le moment mais nous savons que la période estivale est peu propice à ce genre d’initiative.

Communication

Depuis notre dernière rencontre àa Paris, le 19 juin 2010, nous avons été très sollicités par les Médias.

Un article  d’Elisa Mignot :« Mon curé, mon Amour » dans le Nouvel Observateur du 2 février.

Une émission sur canal +, le 6 février.

Une interview de Dominique sur Golias-Hebdo du 9 mars.

Un documentaire d’Envoyé Spécial sur France 2, le 14 mai.

Un magazine diffusé par Zone interdite, le 26 juin sur M6

La plus grosse difficulté demeure d’être bien compris par les journalistes qui sont parfois absolument incompétents ou qui ne veulent retenir que le côté people de l’affaire. Nous devons donc chaque fois les briffer longuement. Mais nous ne sommes pas maîtres du montage, ni des paroles qui seront retenues. Merci à celles et à ceux qui ont compris la nécessité de parler et acceptent de témoigner, fût-ce à visage couvert. Il s’agit là d’un geste militant.

 

PJ / AG  24 09 11 / Rapport d’orientation

Quelques perspectives  guideront nos actions prochaines :

–          Le repérage et ensuite la coopération avec des organisations de compagnes ou de prêtres mariés d’Europe et d’ailleurs. Un possible développement en association à partir de contacts avec des compagnes isolées dans d’autres pays. Ceci afin d’échanger sur les problèmes rencontrés par les unes et les autres, de coopérer sur la mise en place de moyens d’aide, y compris d’aides réciproques. Et aussi de faire connaître au grand public l’existence de ces compagnonnages et cette lutte contre la règle du célibat imposé.

–          L’affirmation de notre action dans le cadre des droits des femmes, du respect qui leur est dû.  Certains compagnons ne soupçonnent même pas la somme de souffrances qu’elles endurent du fait de leur incapacité à se situer.

–          Etre en mesure d’apporter une aide juridique pour des compagnes en grande difficulté, notamment du fait de la présence d’enfants.

–          Mais cela suppose au niveau interne que nous puissions étoffer le Bureau de l’Association.