“Au Père de mes enfants, un prêtre” de Héloïse Bis

“Ce livre est d’abord et avant tout, une longue lettre  d’amour à l’homme que j’aime » dit l’auteur en préface. Elle y interroge le professeur de théologie qui l’a « abandonnée », elle et leurs trois enfants pour « choisir Dieu”.
« Dieu saura entendre la pureté de ta recherche, quand bien même elle ne serait éventuellement pas conforme à sa demande. Car enfin, est-ce que s’arc-bouter sur ses vœux, sur son ordination, après dix-sept ans d’amour et de fidélité à une femme, ne constitue pas une sorte de déni de la vérité, du passé ? »

Le ton de cette correspondance reste celui d’une immense tendresse, mais les questions posées sont directes et incisives. Ce sont aussi celles qui tourmentent les compagnes de prêtres condamnées à vivre dans l’ombre, ou pire, dans le rejet.

Ces lettres se dévorent… Amour brûlant resté fidèle malgré la trahison et le refus total de communiquer.

Dominique