«

»

SAGA 5 : Célibat dans l’ECR / Histoire par Future Church et Corpus Canada

Le célibat ecclésiastique dans
l’Histoire de l’Eglise catholique romaine

Ier siècle
Pierre, le premier pape et les apôtres que Jésus choisit furent, pour la plupart, des hommes mariés. Les écrits du Nouveau Testament laissent supposer que des repas eucharistiques pouvaient être présidés par des femmes, dans l’Eglise primitive. 

IIème et IIIème siècles
L’âge de la Gnose : la lumière et l’esprit symbolisent le bien, l’obscurité et les choses matérielles le mal. L’état de mariage est incompatible avec la perfection. Cependant, la plupart des prêtres étaient mariés. 

IVème siècle
306 –  Concile d’Elvire, Espagne, décret § 43 : un prêtre qui a eu une relation charnelle avec sa femme la nuit précédant la messe sera démis de sa fonction.
325 – Concile de Nicée : il est décrété qu’après son ordination, un prêtre ne pourra pas se marier. Proclamation du Credo de Nicée.
352 – Concile de Laodicée : les femmes ne peuvent être ordonnées. Ceci implique que, précédemment, des femmes ont pu l’être.
385 – Le pape Sirice quitte se femme pour devenir pape. Il  décrète que les prêtres ne pourront plus avoir de relations charnelles avec leur épouse. 

Vème siècle
401 – Selon St Augustin :” Rien n”abaisse plus puissamment l’esprit d’un homme que les caresses d’une femme”. 

VIème siècle
567-2ème Concile de Tours (régional) : tout clerc trouvé dans son lit avec sa femme est passible d’excommunication pour une année et de réduction à l’état laïc.
580 – Pontificat de Pélage II : sa politique est de ne pas inquiéter les prêtres mariés tant qu’ils ne transfèrent pas les biens de l’Eglise à leurs épouses et à leurs enfants.
590-604 –  Le pape Grégoire ” Le Grand ” affirme que tout désir sexuel est un péché ! 

VIIème siècle
Les documents de l’époque montrent qu’en France, dans leur la majorité, les prêtres étaient mariés. 

VIIIème siècle
St Boniface fait état devant le pape de ce que presque tous les prêtres d’Allemagne sont mariés.

IXème siècle
836 – Le concile d’Aix-la-Chapelle (régional) admet ouvertement que des avortements et infanticides avaient lieu dans des couvents et monastères pour couvrir les agissements de clercs.
L’évêque canonisé St Ulrich affirme, s’appuyant tant sur les Écritures que sur le plus élémentaire bon sens, que le seul moyen de purifier l’Eglise des pires excès du célibat clérical est d’autoriser les prêtres à se marier.

XIème siècle
1045 –  Le pape Benoît IX se dispense lui-même du célibat et démissionne pour se marier.
1074 – Le pape Grégoire VII déclare que quiconque se prépare à l’ordination doit préalablement s’engager au célibat. Motif intéressant : ” Les prêtres doivent se libérer de l’emprise de leurs épouses ” !
1095 – Sous le pape Urbain II, des épouses de prêtres furent vendues en esclavage, des enfants abandonnés. 

XIIème siècle
1123 – Sous le pontificat de Calixte II, le 1er concile du Latran (oecuménique) déclare illicites (non licet – il ne faut pas !) les mariages de prêtres. (c’est la preuve qu’il devait  y en avoir pas mal !)
1139 – Le 2ème concile du Latran (oecuménique), sous le pontificat d’Innocent II, confirme le décret du concile précédent
et ajoute que sont “invalides” les mariages de prêtres. (à l’époque il n’y avait que le mariage religieux, pas de mariage civil et un seul registre : celui de la paroisse pour les baptêmes et les mariages.. Ce n’est qu’après la révolution française de 1789 que en France  les mairies auront la charge de tenir l’état civil des naissances et des mariages.)

XIVème siècle
L’évêque Pélage se plaint que des femmes continuent à être ordonnées et à recevoir les confessions. 

XVème siècle
Époque de transition : 50 % des prêtres sont mariés et acceptés par le peuple. 

XVIème siècle
1545 à 1563 : le concile de Trente affirme que le célibat et la virginité sont supérieurs au mariage.
1517 – Martin Luther. Moine augustin. Il se marie avec une religieuse. Se dresse contre la simonie des indulgences
1530 – Henri VIII. Eglise anglicane dissidente placée sous l’autorité du Roi.

XVIIème siècle
L’Inquisition. Galilée. Newton. 

XVIIIème siècle
1776 – Déclaration de l’Indépendance Américaine.
1789 – Révolution Française
1793 En France les prêtres ont le droit de se marier;  et même la Convention rend obligatoire le mariage des prêtres pensionnés – ou à défaut,  l’adoption par eux d’un enfant, ou l’entretien d’un vieillard indigent. (ajout Ndlr)

XIXème siècle
1804 – Napoléon.
1847 – Marx, le Manifeste Communiste.
1858 – Freud.
1869 – Concile Vatican I. Il déclare l’infaillibilité du pape dans certaines conditions. Contexte de guerre..
1882 – Darwin. 

XXème siècle
1930 – D’après le pape Pie XI, les relations charnelles dans l’amour conjugal peuvent être ” bonnes et saintes “.
1951 – Sous le pape Pie XII, des pasteurs mariés sont ordonnés prêtres catholiques, en Allemagne.
1962 – Pontificat Jean XXIII : concile Vatican II ; liturgie en langue vernaculaire ; le mariage déclaré égal à la virginité.
1966 – Sous le pape Paul VI : octroi à des prêtres de dispenses de célibat.
1970 – Des hommes mariés sont ordonnés. Ludmilla Javorova et plusieurs femmes tchèques sont ordonnées avec mission pastorale auprès des femmes emprisonnées par le régime communiste.
1978 – Le pape Jean-Paul II gèle les dispenses de célibat pour les prêtres désirant se marier..
1983 – Nouveau Code de Droit Canon.
1980 – Des prêtres mariés anglicans et épiscopaux sont ordonnés prêtres catholiques aux USA – de même au Canada et en Angleterre en 1994.


Les papes mariés

St Pierre,                  Apôtre
St Félix III                  483-492 (2 enfants)
St Hormisdas           514-523 (1 fils)
St Silvère                  536-537
Adrien II                     867-872 (1 fille)
Clément IV              1265-1268 (2 filles)
Félix V (anti-pape) 1439-1449 (1 fils)

Les papes fils de pape ou de prêtre

Nom                            Pontificat                   Fils de 
St Damase 1er         366-384                St Laurent, prêtre
St Innocent 1er          401-417                Anastase 1er
Boniface                    418-422                 fils de prêtre
St Félix                       483-492                 fils de prêtre
St Anastase II            496-498                 fils de prêtre
St Agapet 1er           535-536                 Gordiaous, prêtre
St Silverus                 536-537                St Hormisdas, pape
Marin I                        882-884                 fils de prêtre
Boniface VI               896-896                 Adrien, évêque 
Jean XI                      931-935                 Serge III, pape
Jean XV                    995-996                 Léon, prêtre

Les papes ayant eu des enfants illégitimes après 1139

Innocent VIII (1484-1492) plusieurs enfants. Premier pape à reconnaître ses enfants illégitimes, pour lesquels il organise des noces au Vatican.
Alexandre VI (1492-1503) plusieurs enfants. Sa maîtresse fut la très belle Giulia Farnese, soeur du futur Paul III, artisan du Concile de Trente (1545 – 1547)
Jules (1503-1513)      3 filles
Paul III (1534-1549)    3 fils, 1 fille
Pie IV (1559-1565)     3 fils
Grégoire XIII (1572-1585) 1 fils. Il institua le calendrier grégorien qui fixe le début de l’année au 1er janvier.

On peut consulter, pour en savoir plus, l’encyclopédie WIKIPEDIA, via Google.


L’opinion commune / Les faits

1.  On dit que  tous les prêtres font vœu de célibat.
Les faits: contrairement aux religieux, les prêtres ne font pas de vœu, mais, au moment de leur ordination diaconale, une simple promesse devant l’évêque.

2.  On dit que  le célibat n’est pas la cause de la pénurie des vocations.
Les faits : en 1983, les Eglises protestantes ont un excédent de clercs, alors que l’Eglise catholique est déficitaire.

3.  On dit que  le célibat des prêtres s’est généralisé après le 2ème Concile du Latran, en 1139.
Les faits : des prêtres et même des papes ont continué à se marier et à avoir des enfants plusieurs siècles après cette date. En fait, les Eglises catholiques orientales ont encore des prêtres mariés.
Dans l’Eglise latine, un prêtre peut être marié :

– s’il était pasteur auparavant ; ou
– si, auparavant laïc catholique marié, il promet de ne plus avoir de relation sexuelle avec son épouse.
De fait donc nombreux sont les prêtres en fonction qui sont mariés. Il n’y a donc pas d’opposition ou d’exclusion entre sacerdoce et mariage.

Actuellement, de très nombreux prêtres ont  avec une femme une relation qu’ils gardent secrète, pour ne pas être exclus de leur fonction. On utilise souvent le terme de “compagnes clandestines” pour désigner celles-ci.

4.  Mythe : La chute des vocations est due au matérialisme ou au manque de foi.
Fait : L’augmentation du nombre d’engagements laïcs et du bénévolat parmi les jeunes montre qu’il n’y a pas de lien entre le manque de foi et la chute des vocations.


Certains textes ont  été extraits et traduits d’une  brochure éditée par CORPUS CANADA,
avec les associations: CALL  TO  ACTION et FUTURE CHURCH

4419 N. Kledzie 15800 Montrose
Chicago, IL 60625 – U.S.A. Cleveland, OH 44111 – U.S.A.
773/604-0400 216/228-0869 cta@cta-usa.org 
euch2005@futurechurch.org

Grâce au mail que nous vous indiquons, vous pouvez les contacter directement.